AccueilCalendrierSiteFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ernesto Boissec, Scieur de père en fils

Aller en bas 
AuteurMessage
Delphinet49

avatar

Messages : 6

MessageSujet: Ernesto Boissec, Scieur de père en fils   Mar 20 Mar - 11:58

Duché : Orle
Religion : Illuminati
Métier : Scieur

(S'incline respectueusement)

Jeunes gens !

Vous ne me connaissez sans doute pas alors laissez-moi me présenter.

Mon nom est Boissec, Ernesto Boissec, scieur dans l'entreprise familial "Scierie Boissec Père en Fils depuis 7 générations ".
Fils d'Adelbert Boissec et de Rosemarie Lamainverte, je viens à votre rencontre afin de vous proposer mes services.
Force de la nature, je suis né en l'an 1264 dans le Duché d'Orle. Issu d'une famille très pieuse et ainé d'une grande fratrie de 17 enfants. (9 garçons, 7 filles et 1 avorton) Eh oui ! Ma mère était une femme courageuse et qui part dessus tout aimaient les jolies têtes blondes.

Comme le veut la tradition familiale et ceci concerne uniquement l'ainé, à l'âge de 12 ans mon père m'initia à l'excellent métier qu'est celui de scieur. Durant mes 2 premières années d'apprentissage mes tâches principales étaient simples, ramasser la sciure et assurer le graissage des outils en ayant pris soin au préalable de vérifier l'usure de ceux-ci, afin qu'en cas de besoin, mon père puisse les faire réparer par le forgeron local. Ce n'est qu'à l'âge de 14 ans, que mon père se décida à m'enseigner la partie manuelle et la plus intéressante du métier. Pendant deux autre longues années, au prix de quelques cloques et blessures en tous genres, il m'apprit à fabriquer échelle, clôture, trappe, plaque de pression, porte, demi-dalle et que sais-je d'autre encore. Bref... inutile de m'étendre plus sur le sujet, vous connaissez tous je pense les produits que fabrique le scieur ainsi que son rôle au sein du village.

Reprendre l'entreprise familiale? Non merci. Sans moi ! Voyez-vous depuis ma tendre enfance je rêve d'aventures, d'évasions, de contrées inexplorées et de nouvelles rencontres humaines. En quelque sorte je suis resté un grand enfant.
À force des choses, j'ai eu vent de la colonisation d'Irowa et de votre village en plein éssor. Je sentis là une bonne affaire, de l'aventure, des découvertes, un village qui n'attend que du bois et que du bois qui attend d'être vendu. Tentons la chance me dis je alors. En deux tours trois mouvements, je pris mon baluchon, mes vieilles frusques, quelques rations de pain et de viande, et j'embarquai dans le premier navire en direction du nouveau continent. Après des semaines de nausées, de retournement d'estomac et de tempêtes toutes plus violente les unes que les autres, j'arrivai enfin à bon port. Je mis pied à terre, m'allonger sur le quai et embrassai le bois de celui-ci tanné par le soleil.

Suite à cela vous le comprendrez, je viens tenter ma chance en ces terres nouvelles et pourquoi ne pas créer
une seconde " Scierie Boissec Père & Fils "

Avec mes respects.
Ernesto Boissec " Scierie Boissec Père en Fils "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ernesto Boissec, Scieur de père en fils
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nimaline père et fils
» Albalys, bricoleur de père en fils depuis 1724.
» Dure après midi entre père et fils (
» Visite au Domaine Christian Moreau Père & fils (20 juillet 2016)
» La vie extraordinaire du père Glaude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irowa :: Population :: Morts-
Sauter vers: