AccueilCalendrierSiteFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bartholoméo

Aller en bas 
AuteurMessage
Creeper1236

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Bartholoméo   Mer 30 Mai - 2:44

La nuit tombait sur Port-Constance, les rues se vidaient, les marchands remballaient leurs étals et tous se préparait à sombrer dans le sommeil réparateur.
Cependant, dans une ruelle sombre d'un bas quartier sur les docks, une taverne malfamée projetait une lueur pâle à travers les carreaux recouverts de poussière.
Cet endroit empestait la bière et la nourriture défraichie et dans le coin le plus sombre et le plus poussiéreux, 3 marins et un autre homme jouait aux cartes la quasi-totalité de leur fortune en fumant pipes sur pipes. Un des marins interpella l'homme après un long silence :


– Qui es-tu au fait ? D'où viens-tu ?
– Donne-moi ton nom, marin, je te donnerai le mien.
– Vu ta fâcheuse tendance à avoir de bonnes cartes et le fait que nous soyons trois contre toi, je ne ferai pas le malin à ta place.

L'homme se dit qu'il n'était pas en mesure de tenir tête à trois hommes en pleines possessions de leurs moyens malgré les chopes de bières vides que l'on pouvait voir à leurs pieds.
D'un geste instinctif, il cacha un peu mieux son trois d'épée dans sa manche et dit :


– Mon nom est Batholoméo, je suis tailleur de pierres, et je viens d'un petit village minier de Frie.
– Que fais-tu à la capitale ?
– Mon village était pauvre, il appartenait tout entier à un riche propriétaire terrien, tous les habitants travaillaient à la mine, les profondeurs noires s'étaient transformées en fournaise et la sécurité était inexistante, nombreux tombèrent et disparurent dans d'étroites cavités verticales.
– Tu ne réponds pas à ma question...
– Je cherche à conquérir ce Nouveau Monde dont la rumeur est venu jusqu'à moi, je tiens améliorer mes conditions de vie, je n'ai rien, je suis pauvre, il a toujours fallu que je me batte pour survivre.
– Cela explique pourquoi tu triche alors.
– Je ne saisis pas...
– Ne feint pas ! Infâme pourceau, je vois clair dans ton jeu, rend moi l'argent que tu m'as volé !

Il s'ensuivit une bagarre renversant tables, chaises, cartes mais surtout argent et tous tentèrent de se jeter sur l'or répandu sur les dalles de pierres de la taverne.
Le malheur voulu qu'une patrouille passa alors dans la rue et tous furent arrêtés, sauf Bartholoméo, qui était trop sonné pour marcher, et qu'on laissa donc là.
A son réveil, il trouva dans un joint mal bouché entre les pierres deux pièces d'or, les miliciens avaient pris tout le reste, mais ces pièces lui permirent d'embarquer un trois mat, la Bonne Espérance, qui allait précisément à Irowa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bartholoméo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irowa :: Population :: Citoyens-
Sauter vers: