AccueilCalendrierSiteFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 kornelius van der kube

Aller en bas 
AuteurMessage
konrad

avatar

Messages : 526

MessageSujet: kornelius van der kube   Dim 5 Aoû - 6:07

Kornelius van der kube.

menuisier

Orle

luministe.

neutre.

camps de travail forcé, république de Vaille, -20degré celcius l'après midi.

ca fesait dejas un bon moment que kornelius trimballait sa carcasse dans ce bagne en Vaille, des mois ou des années il ne s'en souvenais plus, les journées étaient longue et exténuantes, la bouffe immonde quand il y en avait un peu dans sa gamelle.
le soir il regardait les étoiles a travers les barreaux du cachot commun, non pas qu'il avait le vague a l'âme, mais parcequ'il cherchait un moyen de s'enfuir de ce lieu maudit.

la cellule s'ouvrit, fesant perdre a Kornélius sa pensée

-"voila ton nouveau binome le vieux, un certain falko"

la porte se referma aussitot, laissant les deux hommes dans le noir de la cellule.

kornelius tenant a peine sur ses jambes, avanca a taton pour chercher le corps du nouvel arrivant:

"ben mon pov' gars, tu as dut faire connaissance des gardes noirs pour avoir été aussi salement amoché, si ca se trouve ca sera le moment le moins dure a passer dans ce trou, le reste de la journée c'est pire"

"bon je me présente, je suis Kornelius van der kube, fils d'un commerçant en Orle, je suis pas aussi vieux qu'il y paraitra en plein jour, c'est depuis que je suis ici que ma santé par en quenouille, je suis menuisier comme mon pere, et comme mon grand père aussi, mon seul crime c'est d'avoir croisé un notable de Vaille qui voulait la boutique que j'avais construite, et en plus il y metterat surement sa maitresse, 'fin bref, je parle je parle, bon c'est vrai qu'avec la tête qu'ils ont dut te fair, je sais même pas si tu m'entend, mais ecoutes quand même ceci, comme tu as dut entendre, maintenant t'es mon binôme, ca veut dire que chacun de nous va etre le boulet de l'autre, chaques matin ils nous attachent par deux, si un de nous fait pas ce qu'ils veullent, les deux trinques, en général on est juste sévèrement battut mais si il decide d'en tuer un l'autre suivra dans la minute, j'ai eu du bol, mon autre binome est mort de faiblesse, il pouvait pas trop se rebeller ou faire l'idiot par contre il m'empechait de m'échapper par qu'il avait plus de force, bon alors rétablis toi vite et on se barre d'ici, j'ai entendu parlé d'une nouvelle terre très a l'ouest, un marchand ma montré des petits cailloux noires qu'il appel chocolat, mais le pire c'est que c'est comestible et que les nobles de Tell ou les notables d'ici en raffolent et payent un max pour en avoir, il parait meme qu'il y a des pierres précieuses vertes la bas, tu te rend compte ... verte mais bon il me la pas montré alors je sais pas si il faut y croire, enfin si ca existe on peut se remettre a plat et racheter tout le royaume de Tell"

Kornelius, riat comme un fou seul dans sa cellule, le corps inanimé de Falko dans la pénombre a coté de lui, un ré de lumiaire de lune éclairant un visage dont les yeux étaient quasiment vide d'émotion.



Dernière édition par konrad le Sam 18 Aoû - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
kornelius van der kube
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irowa :: Population :: Citoyens-
Sauter vers: