AccueilCalendrierSiteFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Burghard

Aller en bas 
AuteurMessage
Mister_B

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Burghard   Sam 15 Sep - 0:33

A l'âge de 5 ans je perdis mon père, dans une terrible bataille contre les pestiférés. C'était un soir d'automne, mon père rentrait arrivait du travail quand tout à coup, 3 homme atteints de cette terrible maladie surgirent de la forêt, je pris donc mes jambes à mon cou pandant qu'il les retenaient. J'e métait caché dans le meuble du salon, quand j'entendis ma mère crier a son tour, ils l'avaient eu, elle aussi. 2heures après je sortis de ma cachette pour observer les dégâts causer par ces monstres, Mes parents étaient morts et je les pleurais des heures durant.

Le lendemain, un vieil ami de mes parents, Philibert, qui était un très bon forgeron, vînt me voir ayant appris la funeste nouvelle. Il me recueillit, m'éduquat et me nourrit. A l'âge de 10 ans on m'enseignat le travail du fer. Une dizaines de jours après mon 16ème anniversaire, Philibert trépassat d'une crise cardiaque, je lui offris donc une cérémonie digne de sa personne et repris la forge pour continuer de commercer avec le village.
En 1295, j'était le meilleur forgeron de mon hameau, je vivais une vie très tranquille au sein de notre petit village, tout ce passait pour le mieux, j'était fier de moi d'avoir réussi là où d'autre avant moi avaient échoués.
Mais, durant une sombre nuit d'hiver, j'éssayais de m'endormir mais un silence étrange prenait place. Un orage destructeur éclata, d'énormes éclaires ravageaient les prairies et incendiaient les forêts. C'est alors que je me rendis compte qu'il fallais très vite partir d'ici, avant de finir comme mon chien ! je saisie ma bourse et m'évada de cet enfer. En courant j'eu juste le temps de voir qu'il ne me restais plus rien, une fois de plus...

Le lendemain, je décidait de partir, je ne savais pas encore vraiment où aller. Alors que j'entrais dans ma boulangerie habituelle, j'entendis une conversations des plus intéressante. Elle disait que dans un pays lointain, il y avait une nouvelle colonie qui c'était créée et qu'il y avait du travail pour tous. J'avais donc trouvé ma destination, c'était la meilleur occasion de commencer une nouvelle vie.
Une fois arrivé au port pour prendre le bateau pour Irowa, j'ai bien vu que je n'étais pas le seul à avoir eu cet idée. Il y avait deux hommes avec lesquelle j'ai eu le temps de converser avant le départ du bateau, l'un deux était très étrange de plus il me semblait ivre mort, l'autre, Edgard, m'avait l'air un peu gringualet mais plutôt sympatique.

Quelques semaines plus tard, j'entendis un bruit fort dans les escaliers près de ma chambre. Je sortis donc pour voir ce que c'était, l'homme étrange avait enfaite chuté dans les escaliers, il s'était brisé la nuque, d'après l'infimier il n'avait pas souffert. On touchait presque au but, cela faisait un bon moment que nous naviguions, mais Edgard, se sentais malade depuis plusieurs jours, j'avais l'impréssion que plus on s'approchait, plus sont état empirait et j'esperait qu' il allait s'en sortir. Alors qu'il ne restait plus que deux heures pour atteindre ce magnifique horizon, Edgard sucombat à ses souffrances sous mes yeux, dans un silence plus glacé que la mort.

J'arrivis à Port-Lumière dans cet état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Burghard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Irowa :: Population :: Citoyens-
Sauter vers: